logo groupama pacifique gan 2022
logo groupama pacifique gan 2022

Mathieu Aulard : Team Groupama

header article blog

Meilleur joueur calédonien de la Groupama Race virtuelle en 2020 après 3 jours et 18h de course, arrivé en 57e position sur 25 000 participants, Mathieu AULARD a désormais troqué l’écran pour les vagues. Il régate cette année aux côtés de la Team Groupama. Rencontre.

Mathieu, tu fais partie de l’équipage de la Team Groupama et c’est ta première participation à la New Caledonia Groupama Race, quel est ton rôle sur le bateau ?

Je suis effectivement sur le bateau pour une première Groupama Race, mon rôle sur le bateau se situe essentiellement à l’avant. J’ai pour mission de préparer l’envoi des voiles d’avant et de gérer les affalages de ces mêmes voiles (les différents spis et le code 0 notamment). Après pour une Groupama Race qui va durer plusieurs jours, le but est que l’on soit tous polyvalent. Sur des moments où l’effectif sera réduit sur le pont je peux aussi me retrouver à prendre la barre ou aider aux winchs pendant les manœuvres.

 

Tu as déjà une petite expérience des régates puisque tu as participé en 2020 à la course virtuelle, et tu as été le meilleur joueur calédonien : comment as-tu vécu l’aventure ?

Oui, effectivement j’ai participé à la Groupama Race virtuelle de 2020. Je me suis pris au jeu en essayant de la remporter localement. La compétition a été très serrée puisque les 3-4 premiers calédoniens sont arrivés avec moins d’un quart d’heure d’écart. Le fait de me retrouver en tête au passage nord de la Nouvelle-Calédonie m’a mis une pression particulière et la descente de la Calédonie (par la côte Ouest) a été très prenante ! On se retrouve à vérifier souvent sa trajectoire, ses voiles, la météo pour essayer de conserver son avance, et cela nuit et jour même si l’on peut programmer les routes. L’esprit de compétition est bien présent même si cela reste virtuel. Ce fut une expérience amusante, et c’est finalement grâce à cela que je me retrouve aujourd’hui sur le bateau Groupama pour réaliser une vraie Groupama Race.

Virtual Regatta : simulateur en ligne sur lequel les navigateurs se sont affrontés les uns aux autres pendant 1 semaine :

La navigation virtuelle est-elle similaire à une vraie régate ?

Non, il y a une grande différence entre la navigation virtuelle et la vraie régate. En virtuel on joue sur des données théoriques et des vitesses stables selon les allures et les conditions de vent. On ne connaît pas d’avaries ou de problèmes techniques hormis l’échouement sur la côte. La fatigue n’est pas la même non plus, même si on se réveille parfois la nuit pour un contrôle. Le fait d’aimer la voile, la navigation et d’avoir l’esprit de compétition aide pour le jeu, mais dans le sens inverse l’habitude de la régate, l’entraînement et l’expérience sont essentiels pour espérer être performant.

Rester connecté pendant 3 jours et vivre finalement une course dans les conditions du réel, ça doit susciter beaucoup d’émotions, beaucoup de stress. C’était intense ?

Oui, tout à fait, le challenge virtuel a suscité chez moi beaucoup d’intérêt, je suis entré à fond dans le challenge de la victoire. Par la même occasion une émotion particulière se crée sur l’ensemble de la course. J’étais dans le paquet de tête après le passage du canal Woodin et c’est sur le dernier virement avant le passage de la marque nord que j’ai réellement pris la tête du classement calédonien. Le fait de se retrouver en tête rajoute une certaine dose d’adrénaline, comme dans la vraie compétition sportive quand on est au coude à coude avec un autre concurrent. On se retrouve pris dans « l’action » et on consulte très régulièrement le bateau pour essayer de ne pas perdre la petite avance qu’on a réussi à prendre sur les autres joueurs. Le fait de passer la ligne est un soulagement. Pour moi cette course virtuelle a été tellement plus intense que toutes les autres qu’elle a été ma dernière sur le jeu Virtual Regatta

 

Est-ce que c’est ça qui t’a donné envie de participer à la vraie régate ?

Je pense que j’avais cette envie avant de participer à la Groupama Race virtuelle. D’un côté, j’aime la voile et la navigation, de l’autre, j’ai un côté compétiteur !  Je n’ai pas de réelle expérience dans la compétition en voile, mais j’ai eu l’occasion de développer ce côté compétiteur dans de nombreuses autres disciplines. Cette participation et cette victoire à la course virtuelle n’ont fait qu’augmenter mon désir de participer à une vraie Groupama Race et elle m’a surtout donné l’opportunité de rencontrer Ludovic (ndlr : le propriétaire du bateau de la Team Groupama et skipper, salarié de Groupama-Gan Pacifique) et ainsi de pouvoir intégrer l’équipage de Team Groupama.

 

À la fin de la course virtuelle en 2020, tu as déclaré : « une Groupama Race en réel, ça fait rêver ». Aujourd’hui, comment te sens tu ?

Aujourd’hui je vis le projet à fond avec l’équipage, je suis très heureux de pouvoir participer à la Groupama Race 2022 et je donnerai mon maximum à tous les niveaux pendant la semaine de compétition. On s’entraîne très régulièrement et intensément pour cet objectif de la Groupama Race. Nous sommes sur une belle courbe de progression avec l’ensemble de l’équipage et c’est très motivant. J’ai hâte d’y être et de me battre sur le lagon calédonien.

 

Un petit message aux calédoniens qui te liront ?

J’invite tout le monde à suivre l’événement en live lors du départ notamment le 19 juin ou sur les réseaux sociaux à travers l’ensemble des vidéos de bord qui seront publiées pour partager l’expérience au plus grand nombre. Je suis heureux aujourd’hui de pouvoir réaliser ce défi personnel et sportif et j’invite tous les jeunes à se battre et à vivre pleinement leurs rêves ou défis personnels quels qu’ils soient. Le sport dans sa globalité véhicule un grand nombre de valeurs essentielles à la vie en société et à la réussite personnelle. Notamment le goût de l’effort, du dépassement de soi et du partage.

 

Merci Mathieu, nous encouragerons sans relâche la Team Groupama !

 

  • Pour suivre la Team Groupama : cliquez-ici.
  • Pour suivre les actualités de la New Caledonia Groupama Race : cliquez-ici.

Partagez cet article